Accéder au contenu principal

Je n'ai pas de machine à coudre donc je ne peux par faire de couture !



Si c'était le cas, nos ancêtres les hommes préhistoriques auraient été bien embêtés. Or, s'il est un outil qui n'a pas évolué depuis sa création (environ - 50 000 ans) c'est bien l'aiguille à chas. Le premier brevet d'une machine à coudre véritablement fonctionnelle quant à lui date seulement de 1830 (une création du Français Barthélemy Thimonnier). Entre ces deux dates des armées de tailleurs et couturiers ont fabriqué des vêtements quelquefois somptueux avec de simples aiguilles et du fil (c'est juste un peu plus long...).


Ainsi, vous pouvez tester votre intérêt pour cette discipline avant d'investir des sommes conséquentes dans un matériel qui finira sa courte vie au fond d'une armoire parce que votre motivation aura fondue au soleil, que vous n'aurez pas compris comment elle fonctionne, parce que vous n'aurez pas été satisfait(e) du résultat,... Bref pas de précipitations. D'autant qu'il existe un vrai plaisir à manier l'aiguille à chas. Avec l'expérience, vous allez être de plus en plus véloce et ce que vous perdrez en rapidité, vous le gagnerez en créativité.

Car, prendre le temps de faire les choses est un art de vivre. Cette lenteur vous permettra également de mieux comprendre ce qui se passe quand vous assemblez deux morceaux de tissus ensembles et donc de faire beaucoup moins d'erreurs lorsque vous passerez sur une machine à coudre. Personnellement, je n'envisage pas de faire une poupée de chiffon à la machine. Sa véritable valeur vient du temps que l'on a consacrée à la fabriquer point par point.

Commencez par de petits projets que vous êtes capables de réussir... rien ne sert de dépenser des sommes folles dans des tissus couteux lorsque l'on est débutante. Bref si vous commencez par faire une robe de mariée autant que ce soit celle d'une poupée que la votre...

Nous verrons dans un prochain article quels sont les points indispensables à connaître avant de commencer. En attendant soyez créatifs !

Commentaires

Les favoris

Couture : Faire un costume de mousquetaire

Oui, je sais Carnaval c'est déjà passé. Mais chez nous, c'est toute l'année que l'on se déguise. Alors, voilà je vous livre le tuto de mon costume de Mousquetaire du roi.


Matériel : 50 cm X 1m30 de feutrine bleue + Un peu de feutrine blanche pour la déco, 2 m de ruban blanc, 80 cm de broderie anglaise pour le col.


Réalisation : Découper un carré de 45 cm sur 45 cm dans la feutrine bleue. Faire une échancrure pour pouvoir passer la tête. Découper un rectangle de 45 cm sur 80 cm. Faire aussi une échancrure pour passer la tête. Assembler le devant avec le derrière en cousant endroit contre endroit au niveau des épaules. Faire des fronces sur la feutrine qui dépasse derrière (toujours au niveau des épaules) et la coudre sur 14 cm avec le devant (endroit contre endroit comme sur le schéma). Coudre le ruban blanc sur toutes les bordures. Faire un motif centrale avec la feutrine blanche. Placer la broderie anglaise autour de l'ouverture pour la tête de manière à ce qu'e…

La chemise de nuit express sur mesure. Attention facile !

Mercredi j'ai eu des réclamations insistantes de ma fille. Il me faut une nouvelle chemise de nuit. Ok, je fouille dans les innombrables morceaux de tissus en tout genre qui composent ma petite tissuthèque privée. Je ne trouve qu'un coupon très quelconque (pourquoi l'avais-je acheté au juste ? Le mystère reste non élucidé à ce jour) et je me lance dans la confection de la dite chemise de nuit. Quelques prises de mesure un ou deux coups de ciseaux et quelques mouvements d'aiguilles plus tard, je me retrouve avec une chemise de nuit. Certes, le modèle est simple, mais même pour une chemise de nuit c'était un peu austère à mon goût. Alors avant d'envoyer ma princesse en vacances chez les quakers j'ai improviser quelques fanfreluches cousues sur le côté. voilà, ma princesse est ravie et moi aussi.
3, 2, 1, c'est parti pour les explications :

Prendre les mesures comme sur le schéma.

A : d'un bras à l'autre. Personnellement, les manches arrivent un peu …

Tuto couture : le déguisement de princesse

Le carnaval de l’école arrive ! Vite un déguisement ! Comme de nombreuses petites filles, mon aînée adore se déguiser en princesse. Alors, j’ai réalisé son rêve …et le mien par la même occasion. Un costume digne des plus grands films de capes et d’épées.
Je n’étais pas limitée par la quantité de tissu (acheté dans un vide grenier pour presque rien), alors je me suis un peu laissée emporter par la fibre créative.
Rassurez-vous, je ne suis qu'une couturière du dimanche, ce déguisement n’est donc pas compliqué à réaliser, mais il est juste un peu long à faire car il y a de grandes longueurs de tissu à coudre.
Il est composé de plusieurs parties complètement indépendantes les unes des autres. Vous avez d’abord, une jupe ample et longue, un bustier, une traîne (qui pourra éventuellement servir de cape), et des manches amovibles.
Voici donc pour vous, et rien que pour vous, mon petit tuto pour vous expliquer "comment j’ai fait ce costume de princesse couleur de miel ».
Chapitre 1 : L…